Les prélèvements sociaux sur vos retraites

Comme tout revenu, les retraites personnelles et de réversion peuvent être soumises aux prélèvements sociaux obligatoires et ce, même si vous ne payez pas d'impôt. C'est le "Revenu fiscal de référence" qui est pris en compte, et non plus le montant de l'impôt payé.

Selon votre lieu de résidence, votre situation familiale et vos revenus, 4 prélèvements sociaux peuvent être appliqués à votre retraite.

Vous êtes domicilié fiscalement en France

  • la Contribution sociale généralisée (Csg)
  • la Contribution pour le remboursement de la dette sociale (Crds)
  • la Contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa)

Vous êtes domicilié fiscalement hors de France

  • la cotisation d'assurance maladie

Vous êtes concerné par ces prélèvements si :

  • vous êtes à la charge d’un régime obligatoire français d’assurance maladie
  • votre revenu fiscal de référence dépasse un certain seuil de revenus

Ce seuil de revenus1 dépend de votre revenu fiscal de référence, de votre nombre de parts fiscales et de votre lieu de résidence (Métropole, départements d’outre-mer sauf Mayotte).

  • Le taux de prélèvement pour la CRDS est de 0,50 %

  • Le taux pour la CSG est de 8,30 %, de 6,60 % ou 3,80 % selon le montant de votre revenu fiscal

  • Le taux pour la Casa est de 0.30 %. Elle est prélevée uniquement si vous payez la CSG au taux de 8,30 % ou de 6,60 %

1 – Seuils de revenu pour : la Csgla Crdsla Casa

Les changements en 2019

Le Président de la République a annoncé que le taux de CSG passera de 8,3% à 6,6% en 2019, pour les retraités dont le revenu fiscal de référence de 2017 est compris entre 14 549 € et 22 579 € (pour une personne seule correspondant à une part de quotient familial).

Compte tenu des délais techniques de mise en œuvre, cette baisse de CSG sera en place pour votre retraite versée en mai 2019. L’écart avec ce qui aura été trop perçu en CSG début 2019 vous sera remboursé à cette même date.

Partager :
  • email