Aide exceptionnelle de solidarité

Une aide exceptionnelle, d’un montant de 100 €, sera versée dans les semaines qui viennent aux retraités éligibles.

Pour faire face aux conséquences de l’inflation sur le pouvoir d’achat des Français, le gouvernement a décidé d’octroyer une aide aux foyers les plus modestes.

Son montant est de 100 € par foyer, auquel s’ajoute un complément de 50 euros par enfant à charge.

Elle sera versée aux titulaires de l’Allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa) et des anciennes allocations du minimum vieillesse.

Qui me versera cette aide et quand vais-je la toucher ?

Si vous êtes bénéficiaire de l’Aspa et d’une autre de ces prestations :

  • Revenu de solidarité active (RSA)
  • Revenu de solidarité outre-mer (RSO)
  • Allocation adultes handicapés (AAH)
  • Aide au logement (APL)
  • Allocation de solidarité spécifique (ASS)
  • Aide financière à l’insertion sociale et professionnelle (AFIS)
  • Aide à la vie familiale et sociale (AVFS)
  • Allocation équivalent retraite (AER)
  • Prime forfaitaire

cette aide vous sera versée par l’organisme qui paye habituellement ces prestations (CAF ou Pôle emploi), à partir de mi-septembre.

Si vous êtes uniquement bénéficiaire de l’Aspa, le versement de l’aide sera effectué mi-octobre par l’Assurance retraite, par virement bancaire, indépendamment de votre retraite.

Quelles démarches dois-je faire ?

Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour l’aide de 100 euros. Si vous êtes éligible, la somme vous sera versée automatiquement.

Pour le versement du complément de 50 € par enfant à charge de moins de 20 ans, vous devrez cependant faire une demande à votre caisse régionale de l’Assurance retraite, si c’est elle qui vous a versé l’aide, en envoyant la copie de votre livret de famille et une attestation sur l’honneur.